Comprendre le fonctionnement du lifting facial endoscopique

Lifting facial endoscopique

Publié le : 13 avril 20216 mins de lecture

L’endoscopie est une des techniques chirurgicales les plus courantes actuellement. L’endoscopie ou la fibroscopie permet d’observer l’intérieur d’un organe ou d’une cavité. Il existe plusieurs formes d’endoscopie : coloscopie, rhinofibroscopie, laryngoscopie, bronchoscopie. On pratique aussi le lifting facial endoscopique pour corriger la ride et de retarder le vieillissement. En chirurgie faciale, son avantage est le fait de ne pas avoir à « ouvrir » la peau, ce qui permet de réduire les traumatismes opératoires, notamment les cicatrices. Cette technique a désormais bien trouvé sa place dans l’esthétique, en particulier à travers la pratique du fameux « lifting endoscopique ».

Préparation au lifting endoscopique et résultats escomptés

Au cours d’une première consultation chez le praticien en vue d’un facelift, celui-ci voudra en savoir davantage sur vos attentes et étudiera particulièrement les traits de votre visage. En effet, le chirurgien doit, avant de vous conseiller sur le type de lifting facial approprié, effectuer des examens, ce qui lui permettra également d’établir le bilan préopératoire.

L’objectif est d’éviter que les attentes soient trop optimistes. Suivant le cas, il est possible que le praticien ne puisse faire disparaître complètement vos rides, mais plutôt les atténuer dans une certaine mesure. Le chirurgien profitera aussi des consultations préalables pour vous exposer les risques (comme la persistance de ridules ou l’apparition de creux sur la peau). Chez certains patients, des réactions cicatricielles peuvent également survenir. Cette première étape avant l’intervention est donc primordiale pour vous faire comprendre tous les tenants et aboutissants. Ensuite, quelques jours avant l’opération, une dernière consultation consistera à rencontrer l’anesthésiste. Il s’informera à cette occasion sur votre état de santé. Il est à noter que, dix jours avant l’opération, vous ne devez pas prendre d’aspirine. Six heures avant l’intervention, vous ne devez plus consommer de boisson ni d’aliments solides. Concernant l’anesthésie, on vous proposera deux méthodes : l’anesthésie générale ou locale approfondie (injection de tranquillisants sous intraveineuse). Pour en savoir plus, cliquez ici.

Lifting facial : déroulement de l’opération

Au moment de l’opération de lifting du visage, le plasticien peut pratiquer jusqu’à cinq incisions, en fonction de la technique adoptée. Ensuite, les passages ouverts serviront à introduire l’endoscope équipé d’une minicaméra, tandis que d’autres incisions sont nécessaires pour introduire les instruments. Ces entailles sont suffisamment minimes pour ne laisser que très peu de marques, d’autant plus qu’elles se situent sous la chevelure. Ensuite, le praticien décollera le massif et les tempes jusqu’aux pommettes, aux joues et aux lèvres. L’acte vise à retendre les tissus décollés, éliminant ainsi la patte d’oie, tout en remontant les zones périphériques des sourcils. Il en sera de même pour le tissu adipeux sous les yeux ainsi que les pommettes. Le chirurgien sélectionnera des fixations profondes pour repositionner tous ces éléments correctement. On refermera ensuite les incisions à l’aide d’agrafes. Les zones à traiter et l’ampleur des imperfections à résoudre peuvent nécessiter des gestes complémentaires. En tout, l’opération durera environ trois heures.

Période postopératoire et convalescence

Après un mini lift face, vous ne ressentirez qu’une légère tension et un petit inconfort près des pommettes et des tempes. Il vous est recommandé de vous reposer et de limiter les efforts au cours des premiers jours suivant l’intervention. Souvent, quelques ecchymoses et un gonflement du visage peuvent apparaître. Il arrive aussi que le patient présente des larmoiements durant la première semaine postopératoire. Au bout de trois jours, le praticien peut enlever le pansement, mais les agrafes devront rester en place pendant au moins 15 jours. Vous retrouverez un rythme de vie normale au bout de trois semaines, le temps que toutes les traces disparaissent. Le résultat final n’est toutefois visible qu’au bout de trois à six mois. Une fois que le gonflement s’est résorbé, votre peau paraîtra beaucoup plus jeune. Il faut en effet un certain temps pour que les sillons naso-géniens s’atténuent. Si on vous a fait un lifting facial, les sourcils seront beaucoup mieux positionnés et votre regard sera bien souligné. L’intervention aura permis notamment de faire disparaître complètement la fameuse patte d’oie et les rides au niveau du front. Le lifting endoscopique offre une amélioration qui dure dans le temps, bien que le processus de vieillissement ne puisse pas être arrêté. L’avantage procuré par une telle intervention persiste sur plusieurs années. Les perfectionnements sont spectaculaires, même si certains défauts continuent de rester apparents après l’intervention.

Plan du site