Vieillesse et affaissement de la peau : Que faire pour lutter contre la perte d’élasticité de la peau ?

peau

Lorsqu’une personne prend de l’âge, survient naturellement une perte d’élasticité de la peau et on parle alors d’affaissement de la peau. Si ce problème touche aussi bien les hommes que les femmes, ces dernières vivent particulièrement mal cette situation.

Certaines d’elles ont alors recours à une intervention chirurgicale qui porte le nom de lifting. Efficace pour résoudre le problème de relâchement de la peau, le lifting est une option durable et esthétique. Bien sûr, quelques hommes font aussi recours à cette solution.

Dans cet article, nous listerons quelques facteurs qui peuvent être à l’origine de l’affaissement de la peau et nous présenterons le déroulement général d’une intervention de brachioplastie, l’appellation officielle du lifting des bras, une chirurgie esthétique efficace contre la perte d’élasticité de la peau au niveau des bras.

Les facteurs à l’origine de la perte d’élasticité de la peau

peauLa perte d’élasticité de la peau crée une distension qui engendre un affaissement cutané. Le site Medassistance.fr offre de précieuses informations sur le sujet par la voix de ses spécialistes.

Spécialisée en chirurgie esthétique, Medassistance est une clinique basée en Tunisie. Grâce à son équipe constituée de chirurgiens hautement compétents, le leader du tourisme médical en Tunisie propose à un prix 50 % moins cher qu’en Europe des soins d’excellente qualité à travers des offres tout-en-un (frais d’hôtel, intervention, frais du chirurgien), dont le lifting. Plusieurs motifs peuvent justifier le recours à une telle intervention.

L’âge

Au fil du temps, la peau commence à perdre de sa fermeté et de son élasticité, conduisant ainsi à un certain relâchement et affaissement cutané. En effet, dès l’âge de 30/40 ans, le renouvellement de la peau s’effectue plus lentement, à cause de sa production de plus en plus faible en collagène et élastine.

Une perte de poids excessive

Une certaine perte de poids peut laisser apparaître une peau flasque à certains endroits du corps comme le bras. En effet, l’étirement de la peau sur une période d’obésité plus ou moins longue peut rendre la peau flasque et relâchée.

Un déclin hormonal

Une variation hormonale peut conduire à un relâchement cutané. C’est le cas de la ménopause chez la femme.

Le tabac

Le tabac est également un élément aggravant de l’affaissement cutané. Cela est dû à l’impact négatif de la nicotine sur l’acide hyaluronique naturellement produit par l’organisme.

L’alimentation

La peau peut vieillir de façon prématurée à cause d’une alimentation pauvre en certains éléments comme les acides gras essentiels et les antioxydants. Ce qui entraîne ainsi son relâchement.

Le soleil

Des expositions prolongées de la peau aux UV limitent, de façon prématurée, la production d’agents responsables de la tonicité de la peau (mélanine, collagène, élastine). Cela crée aussi un dessèchement rapide ainsi qu’une déshydratation naturelle de la peau, occasionnant un relâchement de celle-ci.

Tous ces facteurs de risques engendrent plus ou moins rapidement l’affaissement de la peau en fonction de la prédisposition génétique de chaque personne.

Déroulement général d’une opération de lifting : Cas du lifting des bras

Très généralement couplé à une lipoaspiration, le lifting des bras est une technique de chirurgie esthétique qui permet de remettre en tension la peau de la face interne des bras.

La procédure

L’intervention consiste à retirer, grâce à un procédé spécifique, les excédents de graisse et de peau au niveau du bras du patient. Suivant le cas, elle peut durer entre 1h20 et 2h20.

Pour la réussite de l’opération et pour éviter d’éventuelles complications, avant toute intervention, le patient devra :

Stopper strictement la prise de tabac au moins 2 mois avant l’opération, en vue de limiter le risque de névrose de la peau ;

Arrêter de prendre des anti-inflammatoires, des anticoagulants oraux ou de l’aspirine dans les 15 jours précédant l’opération, en vue de diminuer les risques d’hémorragie ;

Stopper avec la contraception orale un mois avant l’opération, pour une réduction du risque thromboembolique.

Les suites de la procédure

L’intervention est en ambulatoire (le patient entre le matin et sort le soir) ou avec une nuit d’hospitalisation selon le cas. Effectuée sous anesthésie générale, elle est peu douloureuse. Le retrait des fils est effectué en une ou plusieurs fois dans les 2 à 4 semaines après l’opération.

La cicatrice se trouve généralement le long du bras. Il peut y avoir aussi, mais rarement une cicatrice auxiliaire au niveau de l’aisselle. Grâce à la pressothérapie (massage et application de plaque adhérente de silicone), toute cicatrice sera de moins en moins visible au bout de quelques mois.

Bien sûr, la vitesse de cicatrisation et la visibilité de celle-ci dépendent de chaque patient. Le patient devra aussi observer quelques prescriptions après l’intervention :

Arrêter de travailler sur une à deux semaines suivant le cas ;

Stopper les activités sportives sur environ deux mois ;

Se rendre aux différentes consultations de contrôle (au bout du 1er mois, du 3è mois, du 6è mois et 1 an après l’opération).

Les résultats définitifs sont appréciables au bout de 6 à 12 mois après l’intervention.

La majorité des patients qui ont recours à la brachioplastie pour corriger la perte d’élasticité de la peau du bras, éprouvent une véritable satisfaction quant aux bénéfices de l’intervention. Précisons toutefois que le lifting des bras n’est pas la seule solution pour avoir des bras fermes et, vous pouvez cliquer ici pour découvrir comment lutter contre l’affaissement de la peau au niveau des bras avec le sport.