Top routine soins pour métisse

soins pour métisse

Plus épaisses en surface et plus fragiles en profondeur, les peaux métisses ont juste besoin de peu, pour afficher un teint velouté et un fini lumineux. Toutefois, il faut connaître sa peau, l’aimer et la soigner, grâce aux soins métisses.

Comment déterminer son type de peau ?

soinsVous pouvez vous renseigner sur le site ethnoshop pour déterminer votre type de peau. On distingue trois grands types de peaux métisses. Elles peuvent être grasses, mixtes ou sèches. Pour le savoir, on démaquille et on nettoie sa peau à l’eau et au savon, puis on patiente trente minutes. On presse ensuite un mouchoir en papier sur le visage pendant dix secondes. Si le mouchoir est imbibé, la peau est grasse, s’il présente des traces au niveau du front, du nez et du menton, elle est mixte, si le mouchoir est intact, la peau est probablement sèche.

Les soins métisses : les différentes étapes

– On nettoie

La règle est la même pour toutes les peaux foncées : on démaquille et on nettoie. Il est important de le faire deux fois par jour, matin et soir. Pourquoi ? Parce que sans un nettoyage régulier, une peau métissée accumule les impuretés, qui bouchent les pores et brouillent le teint.

– On exfolie

Dotées d’une couche superficielle d’épiderme plus épaisse, les peaux métisses réclament une exfoliation régulière. Le rituel lutte contre les taches propres aux peaux pigmentées, élimine les cellules mortes et affine le grain de peau.  Pour ce soin métisse on procède à un gommage très doux au quotidien, ou plus intense, mais une fois par semaine seulement.

– On hydrate

Qu’elle soit grasse, mixte ou sèche, l’hydratation est votre priorité. Choisissez votre soin métisse avec beaucoup d’hydratation car la peau métisse, se déshydrate rapidement en hiver, sous les assauts du froid. Adoptez cependant des crèmes hydratantes ciblées selon votre type de peau et hydratez matin et soir !

– On évite les agressions

Sensibles à la déshydratation, les peaux métisses réagissent plus que les autres aux agressions. À savoir ? Le savon, l’eau trop chaude ou les frottements, qui assèchent et dérèglent le PH de la peau ! On choisit un nettoyant sans savon, on rince à l’eau tiède et on sèche aussitôt, sans frotter, en tamponnant avec une serviette.

– On surveille les taches

La peau métissée, comme la peau noire, réagit aux agressions par une surproduction de mélanine. Autrement dit, l’augmentation des pigments provoquent des taches de pigmentation peu esthétiques. Pour les éviter, il existe des soins métisses adaptés pour faire face à ce problème.

– On se protège du soleil

Contrairement à un mythe tenace, même les peaux métisses sont sensibles au soleil. Pire, elles développent plus facilement ces fameuses taches de pigmentation. Il est donc indispensable d’avoir un écran total dans sa routine beauté. Evitez également toute exposition sans protection avec un indice 15, au minimum.

– On illumine le teint

Base de teint, anticernes, fond de teint : la routine du teint est la même pour toutes les peaux. Avec une peau métissée, en revanche, on opte pour une base de teint matifiante. On poursuit avec un anticernes un demi-ton plus clair que sa carnation, pas plus ! Plus la peau est foncée, plus on mise sur des teintes abricot pour l’anticernes.

– On choisit bien sa poudre

Une texture trop couvrante sur une peau métissée garantit un effet masque peu naturel. On préfère une poudre compacte au fini léger, de la même nuance que le fond de teint, également matifiante pour les peaux qui brillent.

– On travaille les pommettes

Une touche de blush dans les soins métisses assure l’effet bonne mine en quelques secondes, tant que la couleur est bien choisie. Sur une peau métissée claire, on penche pour les dorés et orangés, en réservant les orangés plus sombres, voire les rouges, aux peaux plus foncées.